Fiche signalétique

Pas de photo disponible

NOM :

CADOUSTEAU

PRENOM :

Henri

Naissance

Date :

26.03.1890

Lieu :

Mahina

Décès

Date :

Lieu :

Fils de François Cadousteau et de Rerehaore Tearanuku née en 1867 dite Marie de son nom de baptême a Tairapa a Fanaurai, car fille de Fanaurai a Tairapa. Henri exerce la profession avant-guerre de forgeron.

Il est incorporé le 15 août 1914, en sursis d'appel le 16 avril 1915. Rappelé le 17 mai 1915, renvoyé dans ses foyers le 24 septembre 1915. Rappelé, il embarque de Papeete le 21 janvier 1916 pour débarquer à Nouméa le 29 février 1916. Il quitte Nouméa sur le vapeur Gange, le 3 décembre 1916 pour être affecté successivement dans divers régiments d’infanterie coloniale : le 7ème colonial, le 27 octobre 1916 puis le 37ème colonial, le dépôt du 6ème colonial à Lyon le 27 novembre 1916.  Le 14 septembre 1917, il est dirigé sur le 43ème corps divisionnaire.

Henri  passe au 1er groupe d'aviation de l'aéronautique militaire, le 19 décembre 1917. Admis le 4 janvier 1918, comme élève pilote, Henri Cadousteau passe son Brevet de pilote militaire qu’il obtient à l'école militaire d'aviation de Châteauroux, le 18 ...

 

@ suivre Poilus Tahitiens Jean-Christophe Teva SHIGETOMI

 

(...) Henri Cadousteau est nommé Caporal, le 10 septembre 1918, passe pilote du GDE du 19 juillet au 23 septembre 1918 puis pilote de l'escadrille SAL 50 du 23 septembre 1918 au 8 mars 1919...

 (...)

 

Lorsque le pilote Henri Cadousteau reçoit son affectation à la SAL 50 en septembre 1918, l’escadrille vole sur des Salmon 2A2 et des bimoteurs Letord 2. Henri Cadousteau appelle son avion Salmon 2A2 Tahiti. Henri Cadousteau passe sergent, le 8 novembre 1918...

@ suivre Poilus Tahitiens Jean-Christophe Teva SHIGETOMI

 

(...) Henri Cadousteau bénéficie d’une permission coloniale accordée qui lui est accordée à partir du 28 janvier 1919. Il est embarqué à Marseille sur le vapeur El Kantara, le 10 mai 1919 avec le Bataillon mixte du Pacifique à destination de Tahiti. Il débarque à Tahiti le 18 juin 1919. Il est démobilisé, le 27 août 1919 pour être versé dans la réserve au détachement d'infanterie coloniale stationné à Papeete.

Après la guerre, il se retire dans sa propriété à Mahina. Il sera Cultivateur. Henri Cadousteau est le premier des pilotes Tahitiens. Il est aussi l’un des rares Tahitiens à avoir ramené avec lui une épouse française.